Le MHAN demande la démission du président de la FNC, suite à ses propos sur le piégeage des chats

Publié le 17/05/2020

 

Pétition du Mouvement Hommes Animaux Nature, soutenue par Jean-Marc Governatori, co-secrétaire général de l'Alliance Écologiste Indépendante

Dans un Facebook Live organisé en partenariat avec le site internet Chassons.com, daté du 4 mai dernier, Willy Schraen, président de la Fédération nationale des chasseurs, déclare la phrase suivante :

« Le piégeage du chat à plus de 300 mètres d’une habitation, ce serait une bonne chose ».

 

Il s'agit donc de piéger, de nature indéfinie :
- tous les chats libres
- les chats de propriétaires leur attribuant la liberté de circuler en dehors de leur demeure.

Ces propos ont été fustigés par le secteur associatif de la protection animale. L'association Liberty Cats a même lancé une initiative en ce sens, récoltant un fort succès.

La raison que ce monsieur donne à une telle proposition est la suivante : les chats tueraient plus d'animaux que les chasseurs. S'il est à observer que les victimes animales des chats sont nombreuses, M. Schraen omet regrettablement que leur alimentation en viande est drastiquement supérieure à la nôtre (qui plus est en chute libre). Ajouter le chat à la liste, déjà trop longue, des espèces pouvant être piégées, est totalement inacceptable, et montre une cruelle méconnaissance de la faune et des aspirations du peuple français.

Aussi, nous demandons la démission de M. Schraen de la présidence de la FNC, au vu de son incompétence manifeste et du danger qu'il représente.

Précision : depuis la publication de cette émission, Willy Schraen a précisé ses propos (ou rétropédalé), en affirmant qu'il considérait comme "piégeage" l'enfermement, puis relâchement ultérieur, des félins.

Cliquez ici pour signer notre pétition.