La charte universelle

Aujourd’hui, grâce à la magnifique campagne menée par la Fondation 30 Millions d’Amis, le statut vivant d’être sensible a enfin été accordé à l’animal dans notre code civil. C’est une belle victoire sur les différents lobbies qui ont tout fait pour s’y opposer.

Et pourtant, hélas, les lobbies n’ont rien lâché, la preuve ?

Prenons quelques exemples :

  • On torture des millions d’animaux dans les laboratoires avec des résultats parfois désastreux pour la santé humaine. Or, il existe des méthodes substitutives qui, elles, sont irréfutables parce qu’elles testent les médicaments et tous autres produits chimiques sur des cellules humaines en culture. Elles ne sont toujours pas validées. Pourquoi ?
  • La corrida et la chasse à courre ne sont toujours pas abolies. Pourquoi ?
  • Les amendes comme les peines infligées sont toujours dérisoires pour des animaux massacrés. Pourquoi ?
  • Des chiots et chatons sont toujours vendus dans les animaleries alors que les refuges sont pleins à craquer. Pourquoi?

La réponse est simple :

Il faut que le gouvernement français, quel qu’il soit, traduise en actes le nouveau statut qui, pour le moment, tient encore du symbole. Il devra donc créer une nouvelle législation s’inspirant en particulier de la Charte internationale des Droits de l’Animal (énoncée ci-dessous) c’est à dire en fait accorder à l’animal une personnalité juridique. Alors beaucoup de choses changeront.

FERMER
CLOSE